AccueilMembresS'enregistrerConnexion

 

 

 



 

 Planète Taris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Déesse Impartiale
Parchemins : 94
L'Éveil : 28/08/2013
avatar
Sagesse
Message
Mar 15 Oct - 1:55





DATAPAD INFOS




Située dans le système du même nom, la planète Taris avait pendant longtemps rayonné dans toute la Galaxie. En effet, bien qu'éloignée de l'agitation du centre de la Galaxie, Taris avait été un temps un carrefour commercial très important au point d'en faire pâlir Coruscant elle-même. Au sommet de son hégémonie, Taris était au moins aussi connue et fréquentée que la capitale galactique. Mais au fil des années, l'influence de Taris commença à décliner et elle finit par perdre son rôle de prédilection dans la Galaxie.

On raconte que l'activité économique de Taris réduisit les ressources naturelles de la planète à néant tout en polluant la terre, l'air et les océans. Devant l'ampleur de la catastrophe, les riches commençèrent à faire des réserves en laissant les pauvres dans la famine. Mais ces derniers se révoltèrent en nombre pour survivre. Cette révolte se traduisit par une guerre civile sanglante qui trouva sa fin lorsque les rebelles furent matés. La plupart des survivants furent jetés dans les souterrains et furent appelés les bannis. Ces exilés se regroupèrent et fondèrent la ville souterraine pour survivre dans les terres désolées où ils avaient été jetés.

La surface de Taris se déclinait en effet sur plusieurs niveaux dont l'édification avait été facilitée et justifiée au temps où la planète rayonnait encore sur la Galaxie. Ainsi trois "villes" se superposaient et à l'instar de Coruscant, chaque partie était réservée à une classe sociale de la société.

La Ville Haute :
La Ville Haute, par exemple, était une partie de la cité de Taris réservée aux classes nobles et plus généralement aux humains. Rares étaient les non-humains qui disposaient d'une autorisation pour exercer ou vivre dans la ville haute. La cité était lumineuse et baignée sous les rayons du soleil du système. D'imposants gratte-ciels à la forme ovale caractéristique s'élevaient dans le ciel de Taris et abritent magasins, cantinas, centres médicaux, ou encore des appartements. Des passerelles reliant les différents immeubles à l'image de rues permettaient aux habitants de se déplacer à leur guise.

La Ville Basse :
Située sous la Ville Haute, la Ville Basse était beaucoup moins recommandable. La cité, dont l'accès fut très réglementé, abritait en plus des espèces non-humaines des gangs et des chasseurs de primes. Les cantinas de ce niveaux sont mal famées et servent de repère aux différents criminels et organisations frauduleuses. La plus grande de ces organisations, l'Echange, dirigée par Davik Kang avait en effet établi sa base dans la Ville Basse de Taris et alimentait la présence des chasseurs de primes en proposant divers contrats. La Ville Basse était également un véritable coupe gorge, en particulier lors des rixes opposant les Vulkars Noirs et les Beks Cachés, deux gangs rivaux extrêmement influents.

Les Bas-fonds :
Enfin, le dernier niveau correspondait aux bas fonds de Taris, une cité lugubre que les rayons du soleils n'atteignaient jamais. Les habitants, à la fois des humains et des non-humains, étaient tous des "criminels" qui avaient étés exilés des couches supérieures de Taris. Certains d'entre eux étaient même nés dans les bas-fonds et n'avaient jamais vu la couleur du soleil. La plupart des habitants s'étaient regroupés en formant un village gardé par des barrières pour se prémunir des attaques des esclavagistes et des Rakghouls. Bien que les esclavagistes Gamoréens représentaient une grande menace pour la population, ils restaient la plupart du temps terrés dans les égouts des bas-fonds. Le véritable danger était les Rakghouls, des humanoïdes agressifs autrefois humains, qui s'étaient transformés à la suite d'une morsure infectées par la maladie des Rakghouls.




Les derniers jours de Taris :
Pendant La Guerre Civile des Jedi, un vaisseau républicain avec à son bord la Padawan Bastila Shan, Carth Onasi et l'ancien Seigneur Sith Revan devenu amnésique, fut pris en embuscade par les forces de Darth Malak. Les occupants parvinrent à s'échapper à bord de capsules de sauvetage qui s'écrasèrent sur Taris. Carth Onasi et Revan eurent la chance de s'écraser dans la Ville Haute et de pouvoir profiter de l'agitation générale pour se cacher. Bastila quant à elle s'était écrasée dans les niveaux inférieurs et avait été capturée par le gang des Vulkars Noirs qui firent d'elle le trophée d'une course de fonceurs, la spécialité de Taris. Pendant ce temps, la flotte Sith avait imposé un blocus et avait pris le contrôle de la planète.

Carth et Revan décidèrent de porter secours à Bastila en allant la délivrer. Ils se faufilèrent ainsi dans la Ville Basse et parvinrent à remporter la course de fonceurs et à secourir Bastila. La Jedi en sécurité, il fallait désormais quitter la planète en forçant le blocus Sith. Comprenant qu'il serait impossible d'éviter les tirs des tourelles automatiques du blocus, le groupe décida d'aller infiltrer une base militaire Sith et de subtiliser les codes de désactivation des tourelles automatiques grâce à l'aide du droïde T3-M4. Il ne manquait plus qu'un vaisseau pour quitter la planète. Canderous Ordo, un mandalorien qui avait rejoint le groupe de Revan et Bastila, les informa que seul Davik Kang le chef de l'Echange disposait d'un vaisseau assez rapide pour forcer le blocus. Le mandalorien aida Revan et son groupe à entrer dans la base de Davik. Mais au moment où ils allaient s'emparer de l'Ebon Hawk, le vaisseau de Davik, ce dernier les attaqua avec l'aide du chasseur de primes Calo Nord.

Mais en orbite, Darth Malak s'impatientait et ne souhaitait pas voir Bastila quitter la planète vivante. Il ordonna donc à Saul Karath, le capitaine du vaisseau Léviathan de détruire entièrement Taris en effectuant un bombardement orbital. Le bombardement détruisit en partie la base de Davik Kang et mit un terme au combat entre Calo Nord et le groupe de Revan. Ce dernier eut juste le temps de monter à bord de l'Ebon Hawk avec ses amis et de s'éloigner de Taris avant que la surface ne soit réduite en poussière. L'ancienne rayonnante Taris et ses six milliards de vies venaient de s'éteindre.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Reeborn :: IN THE GALAXY [RP] :: BORDURE EXTÉRIEURE :: Taris-